La bataille de l’ile Grimsey

Pendant que la Force B de la Home Fleet (Duke of York, Victorious) est lancée à la poursuite de l’escadre de Brest (Scharnhorst, Gneisenau), la Force A (King Georges V, Renown, Berwick, Kent et 6 destroyers), commandée par l’amiral Tovey tente d’intercepter une autre force navale allemande (Tirpitz, Scheer, Hipper) qui effectue une sortie de diversion au nord de l’Islande. Celle-ci a fait demi-tour et, sans le savoir, se dirige droit sur ses poursuivants.

L’amiral Tovey a disposé ses unités lourdes en ligne au centre de l’escadre, protégées par un rideau anti-sous-marins. Les deux croiseurs lourds Kent et Berwick sont placés à une quinzaine de nautiques sur les flancs de l’escadre pour optimiser la couverture radar.

Le 29 février à 0612, alors que la Force A se trouve à une cinquantaine de nautiques de l’île Grimsey , le Kent sigale par radio un écho radar à 35.000 yards à l’ouest. Aussitôt, Tovey donne des ordres pour intercepter les navires vers 0800, lorsque le soleil se lèvera. Sur le Tirpitz, des émissions radar suspectes sont détectées ; l’équipage est appelé aux postes de combat et la vitesse est poussée à 20 noeuds.

Télécharger le compte-rendu de la bataille de l’ile Grimsey
Télécharger le dossier allemand
Télécharger le dossier britannique

 

Les commentaires sont fermés.